:: suivant >>

…diter :: []->

Microtoponymie de Brissac

Définition "attraction paronymique" et "étymologie populaire"


Attraction paronymique : lorsqu'une forme microtoponymique n'est plus comprise par les usagers, lorsqu'ils ne peuvent lui attribuer un sens, ils opèrent un rapprochement avec un terme connu, quitte à modifier la forme de référence. Le nom de lieu pourra ainsi être remotivé sémantiquement.

Avec l'attraction paronymique, il est évident que l'on entre dans le domaine de l'invention, de l'invention la plus sage, Barre signifiant "poteau électrique" parce qu'il y est attesté, ou Les Marquezes (nom de famille attesté) devenant Les Marquises.
Pour les besoins de la cause, certains témoins vont jusqu'à modifier la forme du nom de lieu, afin de pouvoir proposer une explication. Elle opère à partir de l'adéquation référentielle, ou bien à partir d'un terme homophone ou paronyme, pouvant correspondre à l'adéquation référentielle. L'attraction paronymique découle d'un besoin, d'une nécessité de perception du sens du microtoponyme. Et en cela, elle est représentative d'une forme d'onomastique vécue.

Etymologie populaire : lorsque les usagers "inventent" un sens, quitte d'ailleurs à inventer une légende afin de justifier ce sens.
Selon un t√©moin, Abime de Rabanel se nommerait ainsi car un berger serait tomb√© dans cet ab√ģme et 50 ans plus tard, √† une date non pr√©cis√©e, sa montre et des pi√®ces en or auraient √©t√© retrouv√©es au fond de ce gouffre. Ce berger se serait donc nomm√© Rabanel. C'est le d√©termin√© Abime, et sa connotation de potentielle dangerosit√©, qui entra√ģne l'invention de la l√©gende.

Je précise le sens de ces deux expressions, car il m'est personnel. Paul Fabre, quant à lui, nomme "attraction paronymique" le processus que je nomme "étymologie populaire".


Retour page Microtoponymie de Brissac (sommaire et cartographie)