Enquête capitelles


image RDV_des_Garrigues_BERNIS_018.jpg (85.4kB)
image Villeverte008.jpg (59.9kB)
image RDV_Garrigues_Poussan_22NOV2012_008.jpg (73.1kB)
image Villeverte_005.jpg (70.5kB)







Qu'est-ce qu'une capitelle ?

La capitelle ou cabane en pierres sèches est une construction fréquente dans nos garrigues, bâtie sans l'utilisation de liant, de mortier. Une autre caractéristique importante est sa voûte à encorbellement ou fausse voûte constituée de pierres plates disposées généralement en assises circulaires, chacune reposant légèrement en surplomb sur la précédente. Ces constructions sont souvent accompagnées de murs d'enclos; de murs de soutènement de terrasses, de clapiers (tas de pierres), témoins émouvants du travail acharné des défricheurs qui ont durant des siècles cultivé ces terres arides, pauvres et délaissées ou les pierres "poussaient" plus vite que leurs ceps de vigne ou leurs oliviers !

Pour en savoir plus : voir l'article "Pierres sèches, témoins des usages" de l'encyclopédie vivante

La présence de capitelles sur le territoire des garrigues


Carte réalisée à partir d'un recensements des inventaires pour l'Atlas des Garrigues édité en 2013
image Cartecapitelles2013.png (0.4MB)
























Pour en savoir plus, à télécharger :
Tableau récapitulatif par commune du Gard .pdf (1.3MB)
Tableau récapitulatif par commune de l'Hérault .pdf (0.7MB)

Cartographie interactive des capitelles


Carte issue des inventaires de terrain réalisés à ce jour et intégrés dans la base de données Open Street Map. Pour en savoir plus : Chantier cartographie participative

Voir en plein écran






  • COMMENT INVENTORIER
  • LES ABRIS, CABANES, CAPITELLES EN PIERRES SECHES
  • Le recensement de ce patrimoine vernaculaire, souvent oublié ou pire méprisé, est nécessaire pour mieux le connaître, le faire (re)découvrir au public et aux responsables des Collectivités. Les charbonnières, les fours à chaux ramiers, les sources aménagées ou non, les puits, les masets, les tours … doivent être également répertoriés.
    • L'échelle du territoire de la Commune est le plus souvent retenu pour réaliser ces inventaires. Ils sont aujourd'hui facilités par la possibilité d'utiliser un GPS pour repérer la position précise du bâti qui sera reportée sur une carte. Le Collectif des Garrigues propose des formations pour maitriser cette technique innovante (voir sur le site du Collectif : que faisons nous/nos chantiers en cours/cartographie participative) .http://www.wikigarrigue.info/wakka.php?wiki=PresentationChantier
Cette façon de procéder permet d'obtenir une carte libre de droits disponible sur INTERNET assurant ainsi la pérennité de ce travail d'inventaire. Sur cette carte on peut rajouter des photos et un descriptif du bâti.
  • Bien sur des recherches sur le terrain sont toujours nécessaires et pour cela vous pouvez suivre la méthodologie établie dans les années 1990 (le GPS n'était pas alors disponible!) par les Musées Archéologique et d'Histoire Naturelle de Nîmes.Vous trouverez ci-joints : un guide, une fiche de terrain et un lexique.
Bon courage et à vous de jouer !


image Mthodologie_page_1.jpg (0.1MB)

image Mthodologie_page_2.jpg (0.1MB)

image Mthodologie_page_3.jpg (0.1MB)

image Mthodologie_page_4.jpg (72.8kB)

image Fiche_descriptive.jpg (0.2MB)

image Lexique.jpg (0.1MB)


Capitelles_Calvisson.pdf (3.2MB)

























































Bibliographie sélectionnée


  • Garrigues Gardoises et Héraultaises :

  • P. Marcelin, Contribution à l’étude géographique de la garrigue nîmoise, Nîmes 1912.
  • P. Marcelin, La garrigue nîmoise, Etudes rhodaniennes, 1926.
  • P. Marcelin, La forme des champs dans la garrigue de Nîmes, bulletin Languedoc –
    • Géographie.
  • P. Marcelin, Les champs clos de murs en pierre sèche des environs de Nîmes, Bulletin
  • section de géographie.
  • P. Marcelin, Les bâtisseurs à pierre sèche et leurs œuvres dans la garrigue
  • nîmoise, Ecole Antique, 23 cessions, Nîmes 1941.
  • P. Marcelin, Mystérieuses capitelles, Bulletin de la Société d’études des Sciences
  • naturelles de Nîmes, 1971.
  • P. Marcelin, Note complémentaire sur les capitelles de la garrigue, Bulletin de la Société
  • d’études des Sciences naturelles de Nîmes, 1960.
  • B. Artigues, Les capitelles de la garrigue nîmoise, Bulletin de la Société des bibliophiles
    • nîmois,1978, p. 41-44.
  • Dr. Doumergue, Nos Garrigues et les Assemblées du Désert, 1934.
  • A.Durand-Tullou, Les Constructions à pierre sèche des causses de Blandas et Campestre,
    • CERAV, 1980, p. 34-84.
  • A.Chabaud, L’Uzége et la région bagnolaise édition Peladan, Uzès, 1967.
  • A.Benardy, Les garrigues, Gard et Ardéche, ,édition Peladan, Uzès, 1969.
  • C. Bouet, Les cabanes d’Aubais, inédit,1990.
  • F. Bornet, Les cabanes de Villevieille, édition Lacour, Nîmes 1992.
  • M. Roustan, Capitelles et pierres sèches de Nîmes et du Gard, 1990.
  • R. Martin & B.Fadat, Les capitelles de la garrigue marguerittoise , Association pour la
    • sauvegarde du patrimoine de Marguerittes, 1991. (voir)(voir)
    • R. Martin & B.Fadat, Les capitelles des garrigues gardoises , éditions Equinoxe, 1992.http://www.wikigarrigue.info/files/fichier_ressource_ALes_capitelles_des_garrigues_gardoises.tmp.pdf
    • G. Fabre & J. Pey, En garrigue nîmoise …, éditions Notre-Dame, Nîmes, 1991
    • A.Thurin & G. Gory, Pour la protection d’un patrimoine culturel : les constructions en
      • pierre sèche de Langlade (30) rapport ULPI, 1990.
    • C. Chabert, L’architecture vernaculaire du pays d’Uzès (30) : les capitelles des collines
      • de l’Uzège, Histoire et Civilivation de l’Uzège N° 57-58 septembre 1996.
      • A. Cablat, Les capitelles de Hérault, Bulletin de la société d’études scientifiques de Sète
      • et sa région, 1974/1975.
      • A.Cablat, Les cabanes de défricheurs de la Gardiole (34), Bulletin de la société d’études scientifiques de Séte et sa région, 1980.
      • G. Fichou, Construction d’une « baraque » ou cabane de vigne à Villeveyrac (34),l’architecture vernaculaire tome 8 p53-58, 1984.
      • Bulletins de la Société d’étude des sciences naturelles de Nîmes et du Gard : N°


  • Ouvrages généralistes :

  • C.Lassure, Cabanes en pierre sèche de France, Edisud, 2004.
  • C. Lassure, La pierre sèche, mode d’emploi, Eyrolles, 2008.

  • Sites internet:


Institut de la pierre sèche : http://ilps.fr/site/

Retour
Il n'y a pas de commentaire sur cette page. [Afficher commentaires/formulaire]